PolitiqueAlgérie

Crise à l’APN : Un ultimatum de 48h à Saïd Bouhadja

Algérie – Un ultimatum de 48 heures a été posé à Saïd Bouhadja pour quitter la Présidence de l’Assemblée populaire nationale en déposant sa démission, a appris ALG24 de source proche de la Chambre basse du Parlement.

Selon nos informations, les députés de la majorité, dont le Front de libération nationale ( FLN ) de Djamel Ould Abbes et le Rassemblement national démocratique  (RND) d’Ahmed Ouyahia, ont donné à Saïd Bouhadja jusqu’à dimanche pour déposer sa démission et lui permettre de sortir de la grande porte.

Si toutefois le Président de l’APN refuserait de démissionner d’ici dimanche, les groupes parlementaires des partis de la majorité exigeront son départ. Saïd Bouhadja est d’ores et déjà désavoué par ces partis qui ont annoncé rompre tout échange avec lui.

Pour rappel, le limogeage du SG de l’APN, Bachir Slimani, par le Président de la Chambre basse est à l’origine de toute cette polémique. Bachir Slimani aurait refusé de signer une prise en charge à l’étranger. Dans un enregistrement dévoilé hier par ALG24, Saïd Bouhadja confirme qu’il démissionnera samedi ou dimanche. Des propos qu’il a tenu curieusement à renier.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close