En direct

Crise malienne : Le Conseil de sécurité de l’ONU salue les efforts de l’Algérie

   Dans sa résolution 2164 relative à la situation au Mali et en particulier la prolongation jusqu’au 30 juin 2015 du mandat de la Mission des Nations Unies pour le Mali (MINUSM), le Conseil de sécurité a rendu un hommage appuyé à l’Algérie dans ses efforts constants pour ramener la paix au nord du pays.

   La résolution onusienne salue en particulier ”l’action menée par l’Algérie pour contribuer au lancement de négociations crédibles sans exclusive", et revient également sur ”les efforts déployés par tous les acteurs régionaux et internationaux” pour aider les mouvements maliens du nord à engager un dialogue inclusif avec le gouvernement pour ouvrir la voie à une paix durable dans cette partie du Mali.

   Le Conseil de sécurité de l’ONU se félicite des efforts menés par l’Algérie dans sa quête de paix, de sécurité, d’aide et de soutien aux parties maliennes pour s’engager sur la voie du dialogue inclusif pour une réconciliation nationale entre tous les maliens.

   Et, en saluant les actions internationales et régionales menées pour trouver une voie de dialogue entre les différentes factions maliennes du nord, la même résolution revient sur ”les efforts” de ”ceux qui ont facilité les discussions avec les groupes armés ayant signé l’Accord préliminaire de Ouagadougou, ou y ayant adhéré en vue de résoudre la crise au Mali”.

   L’Algérie avait abrité au mois de janvier dernier et en juin deux rencontres de mouvements maliens du nord pour aider le gouvernement et ces groupes armés à construire les jalons d’un dialogue intermalien devant ouvrir la voie au retour de la paix, la sécurité et le développement du nord Mali en particulier, et dans le pays, en général.

   L’Accord d’Alger, conclu début juin entre les mouvements du nord Mali à l’issue de ces deux rounds de discussions, qui intervient moins de deux semaines après le cessez-le feu à Kidal entre ces groupes armés et les forces maliennes régulières, s’inscrit dans le cadre des efforts de la communauté internationale pour stabiliser la situation dans l’ensemble du pays.

   Jeudi à Malabu, le président malien Ibrahim Boubacar Keita avait rappelé dans une déclaration à l’APS que le parrainage par l’Algérie du dialogue inter-malien inclusif, est salué par tous les Maliens et "répond à nos attentes de ce pays frère".

   L’Algérie a, rappelle t-on, depuis le début de la profonde crise politique malienne sur fond de violences armées à l’entame des années 2000, entrepris plusieurs actions de médiations entre mouvements du nord et le gouvernement central à Bamako.

   Comme elle a offert son aide pour renforcer la lutte contre les groupes terroristes qui écument toujours le nord du pays et la région du Sahel, menaçant la stabilité, la sécurité de cette région, dont le développement économique et social est dès lors hypothéqué.

   La résolution 2164 souligne ainsi la ”préoccupation” du Conseil de sécurité sur ”la précarité de la sécurité dans le nord du Mali et la poursuite, dans la région du Sahel, des activités menées par des organisations terroristes”.

   Ces activités constituent, estime le Conseil de sécurité, ”une menace pour la paix et la sécurité dans la région et ailleurs”. APS

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!