En directAlgérie

Critique d’une décision de Trump, le Washington Post évoque l’attaque de Tiguentourine

Algérie – Dans une analyse publiée ce jeudi 17 janvier, le Washington Post a critiqué le retrait des troupes américaines de Syrie, décidé récemment par le président Donald Trump. Le célèbre quotidien s’est montré sceptique quant aux déclarations du président américain ainsi que du vice-président, Mike Pence, affirmant que Daech est désormais vaincu.

Le Washington Post a cité une série d’attentats terroristes ayant eu lieu ces dernières années, prouvant la difficulté de mettre totalement hors d’état de nuire des groupes terroristes. D’emblée l’attaque de Manbij de mercredi dernier, qui a causé la mort de quatre Américains, est donnée en exemple.

Dans son développement, l’analyse étaye avec d’autres attentats notamment en Afrique. De fil en aiguille, l’auteur du billet évoque l’attaque terroriste de Tiguentourine qui a ciblé en 2013 une installation gazière dans le sud-est de l’Algérie.

« Ailleurs, des groupes locaux associés à Al-Qaïda d’Oussama ben Laden se sont montrés tout aussi résistants. Lorsque les combattants de ce groupe en Algérie, Al-Qaïda au Maghreb, ont été en grande partie éradiqués par l’armée algérienne dans le nord peuplé du pays, ils se sont tout simplement déplacés vers le sud », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter, « s’unissant à des trafiquants et des criminels pour rendre le conflit encore plus meurtrier. Le groupe, qui a continué à prendre en otage les occidentaux, a même attaqué l’une des plus grandes installations de gaz d’Algérie ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close