En direct

Damas à l'ONU: actes terroristes en hausse depuis l'accord sur le plan Annan

  Damas a affirmé dans une lettre envoyée à  l’ONU que les "actes terroristes" avaient augmenté en Syrie après que le régime  a accepté le plan de l’émissaire international Kofi Annan, a rapporté vendredi  l’agence officielle Sana. Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé jeudi à l’armée syrienne de  cesser ses opérations militaires, conformément au plan Annan, au plus tard le  10 avril, et à l’opposition de faire de même dans les 48 heures suivantes. La Syrie a réclamé un "engagement écrit" de l’opposition qu’elle ne  chercherait pas à profiter d’un retrait des troupes pour gagner du terrain. "Les actes terroristes commis par les groupes armés en Syrie ont augmenté  ces derniers jours, particulièrement depuis que l’on est parvenu à un accord  sur le plan de Kofi Annan", indique le message envoyé au secrétaire général de  l’ONU Ban Ki-moon et au président actuel du Conseil de sécurité de l’ONU.   Le plan en six points de l’envoyé spécial conjoint de l’ONU et de la Ligue  arabe pour la Syrie, Kofi Annan, que Damas a accepté lundi de commencer à  appliquer avant le 10 avril selon M. Annan, préconise la fin de la violence et  un dialogue politique.    Dans son message, Damas accuse également l’opposition syrienne "qui a tenu  récemment des réunions en Turquie, de poursuivre un objectif principal qui est  (…) de verser davantage de sang syrien, en annonçant la création de fonds  pour financer et armer les groupes" qui combattent le régime.    Le message affirme par ailleurs que le nombre de soldats et agents de  sécurité tués depuis le début des violences il y a plus d’un an s’élève à  2.088. Plus de 478 policiers ont également trouvé la mort, poursuit le message.    La Syrie est secouée depuis mars 2011 par une révolte populaire qui s’est  militarisée au fil des mois. Le régime ne reconnaît pas l’ampleur de la  contestation et attribue les troubles à des "bandes terroristes armées".    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les violences ont  fait plus de 10.100 morts, dont plus de 7.300 civils.
 
  Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close