Culture

Décès à 94 ans de Keltoum, doyenne des actrices

  •    Née le 4 avril 1916 à Blida, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale algérienne, Aicha Adjouri – de son vrai nom – est attirée toute jeune par la danse et le théâtre. Malgré l’opposition de sa famille, elle se lance en 1935 grâce à Mahieddine Bachtarzi, un des pères du théâtre algérien.
  •  
  •    Avec le début de l’aventure arabe de l’Opéra d’Alger en 1947, Keltoum se voit confier les principaux rôles féminins. La radiodiffusion en langue arabe la compta parmi ses pensionnaires les plus écoutés.
  •  
  •    Danseuse, elle mène diverses tournées en Europe, bien sûr en France mais aussi en Belgique. Avec le déclenchement de la guerre de libération nationale en novembre 1954, elle s’engage aux côtés du Front de Libération National (FLN) avant de reprendre ses activités en 1963 au théâtre algérien.
  •  
  •    Elle a joué dans plus de 70 pièces de théâtre et une vingtaine de films, dont "Le vent des Aurès" (1966), réalisé par Mohamed Lakhdar Hamina où elle joue le rôle d’une mère désespérée à la recherche de son fils raflé par l’armée française durant la guerre, puis "Hassan Tero" du même réalisateur.
  •  
  •    Elle prend sa retraite en 1989, mais en 1991 elle remonte sur les planches dans "Les Concierges".
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!