En direct

Décès de Amar Ezzahi: des artistes saluent la mémoire d'un être d'exception

 

 Des artistes et hommes de culture ont salué la mémoire de Amar Ezzahi, décédé mercredi à Alger à l’âge de 75 ans, qu’ils qualifient d'”artiste exceptionnel” et d'”homme aux qualités humaines” avérées.

 Contacté par l’APS, Abdelkader Chaou déplore la disparition d’un “immense artiste qui avait atteint le niveau du chercheur”, contribuant “activement” à l’essor et la popularité de la chanson châabi à travers toute l’Algérie.

“Ses reprises des musiques des variétés occidentales, voire de la musique universelle, dans une version châabi, a façonné le style d’Amar Ezzahi”, a dit le chanteur qui appartient à la même génération d’interprètes du chaâbi que le défunt.

 Très affecté par la disparition de Amar Ezzahi, le chanteur châabi Abderrahmane El Kobi, également de la génération de l’artiste disparu, a pour sa part loué les grandes qualités humaines d’un “être exceptionnel” doublé d’un “grand artiste” dont la disparition est une “grande perte pour la musique châabi et la culture algérienne”, a-t-il dit.

 Le chanteur Aziouez Raïs, un ami proche d’Amar Ezzahi, regrette avoir perdu en lui “une référence et un maître”, en plus d’un “ami de 30 ans et (un) frère”.

 De son côté, le président du Conseil des arts et des lettres, Abdelkader Bendâameche, a salué un des “artistes les plus en vue” de la chanson châabi qui a marqué la chanson et la culture algérienne, en tant qu’artiste et en tant qu’homme, par son “style raffiné”, sa “modestie” et sa “sensibilité”.

 Considéré comme un des maîtres de la chanson populaire algéroise, Amar Ezzahi, Amar Aït Zaï de son vrai nom, a débuté sa carrière à la fin des années 1960 en s’inspirant du style d’un autre grand interprète, Boudjemâa El Ankis (1927-2015).

 Réputé pour sa discrétion, l’artiste, animait depuis près de cinquante ans des fêtes familiales.

 Sa dernière apparition sur scène remonte à 1987 à Alger lors d’un concert à la salle Ibn-Khaldoun.

 Décédé à son domicile, Amar Ezzahi sera inhumé jeudi après-midi au cimetière d’El Kettar à Alger.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!