En direct

Décès de Cheikh Lounès Kheloui, pilier de la chanson Chaâbi kabyle

Il avait été placé avant-hier dans un coma artificiel par ses médecins au CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou.
Le chantre de l’amour et du beau, un pilier de la chanson Chaâbi kabyle, Cheikh Lounès Kheloui, s’est éteint dans la nuit de mercredi à jeudi, a appris Ennahar auprès de ses proches.
Plus tôt mercredi, une collecte pour transférer Cheikh Lounès Kheloui dans un hôpital au Québec (Canada) avait été lancée par ses fans, cependant, l’interprète et compositeur kabyle n’aura pas vécu assez longtemps.
Lounès Kheloui est né en 1950 à Tadart Tamokrant (Grand village) à Ihesnaouen, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Il est l’un des plus grands chanteurs Chaâbi kabyles et souvent surnommé par Matoub Lounès de “Cheikh”, par rapport à sa maîtrise exceptionnelle de l’instrument de musique “Mandole”.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!