Culture

Décès de M’Hamed Benguettaf : des hommes de théâtre saluent les qualités de l’artiste et du gestionnaire

 Des hommes de théâtre ont rendu hommage, dans des déclarations à l’APS, aux qualités artistiques du dramaturge et comédien algérien M’Hamed Benguettaf, décédé dimanche soir à Alger à l’âge de soixante-quinze ans, tout en rappelant son rôle dans la promotion des jeunes talents à travers sa fonction de directeur du Théâtre national algérien (TNA).

Très affecté par la disparition de ce "compagnon de route" , Dris Chekrouni, comédien et directeur artistique au TNA, a estimé que c’est "une partie de la mémoire du théâtre algérien qui disparaît" avec la mort de Benguettaf.

Abdelhamid Rabia, dramaturge et comédien, a salué, quant à lui, la "générosité et l’esprit d’ouverture" du défunt qui a de tout temps, dit-il, cherché à "répercuter les réalités sociales algériennes sur les planches pour éveiller les consciences" à travers ses nombreuses créations.

De son côté, le directeur technique du TNA, Abdelekrim Lahbib, a qualifié M’Hamed Benguettaf de "locomotive" du théâtre algérien, et qui lui a permis de rayonner, particulièr

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!