Sports

Découverte d'une nouvelle espèce d'iguanes roses aux Galapagos

  •    Selon Washington Tapia, directeur de recherches du Parc naturel des îles Galapagos, la couleur de ces grands lézards qui peuvent mesurer jusqu’à 1,80 mètre de long, avait été au départ attribuée à une dépigmentation de leur peau.
  •  
  •    Les premiers reptiles ont été identifiés en 1986, mais, après de longues recherches, les scientifiques ont déterminé qu’ils avaient un ADN unique au monde, comportant le ton rosé taché de noir qui les caractérise.
  •  
  •    "Nous n’avons pas encore déterminé la taille de la population (d’iguanes roses, ndlr) mais nous pensons qu’elle est très petite, car nous n’en avons à ce stade capturé que 36 pour les recherches", a déclaré M. Tapia à l’AFP.
  •  
  •    "C’est une espèce unique et les mouvements de ceux que nous avons observés diffèrent de ceux des autres iguanes", a-t-il ajouté.
  •  
  •    La découverte, a-t-il précisé, a été le fruit de recherches initiées en 2001 par des scientifiques italiens et équatoriens en collaboration avec l’université Tor Vergata de Rome.
  •  
  •    Les îles Galapagos jouissent d’une flore et d’une faune unique grâce notamment à leur localisation — à la confluence de trois courants océaniques — et de par leur isolement extrême.
  •  
  •    Composé de 13 îles et 17 îlots situés dans l’océan Pacifique à quelque 1.000 km à l’ouest des côtes équatoriennes, l’archipel est classé patrimoine naturel de l’humanité depuis 1978. Depuis 2007, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) l’a déclaré "patrimoine en danger".
  •  
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!