En direct

"Dégagements": un an après, la révolution tunisienne vue par des artistes

   Photos, vidéos, tags…: un an après la  chute de Ben Ali et le coup d’envoi du "printemps arabe", des artistes,  tunisiens pour la plupart, exposent à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris des oeuvres marquées par les événements de l’année, entre interprétation et  questionnement.  "Ce que j’ai voulu faire, c’est montrer des regards d’artistes qui ont eu  la distance nécessaire pour conceptualiser ce qu’ils ont vécu, et leurs  interrogations sur ce qui s’est passé pendant cette année", explique à l’AFP la  Franco-Tunisienne Michket Krifa, commissaire de l’exposition "Dégagements… la  Tunisie un an après", qui dure jusqu’au 1er avril à l’IMA.  Une télévision avec des images de l’ancien président Ben Ali, des écouteurs  dans lesquels on entend les bruits d’une course de taxi, entre conversations  avec le chauffeur, radio et sons de la rue: dans "Live", la Tunisienne Mouna  Karray surexpose les deux pour montrer un décalage. "J’avais envie de mettre en valeur la parole, qui est en marche, en  vitesse, et une image de propagande très statique, qui ressemble à une fiction,  coupée du réel", indique-t-elle. Plus loin, deux sculptures, "Bourgeons di(n)vers" et "Bourgeons en  palabres", de l’artiste Aïcha Filali. Des branches d’arbres sur un support en  métal noir, au bout desquelles sont accrochés divers objets: des crayons d’un  côté, des boules ou croissants de l’autre.    "Avec les crayons, c’est la liberté d’expression et la parole retrouvée,  que l’on ne compte pas lâcher", dit l’artiste.    "De l’autre côté, Di(n)vers, c’est un jeu de mots, parce que +din+ en  arabe, c’est la religion. Ce sont des bourgeonnements qui se présentent avec  une seule boule, deux ou trois, et à un moment trois boules avec un croissant,  qui sont les terminaisons des édifices religieux. Cela signifie la poussée  islamiste, qui en est à différents stades, sous différentes formes, plus ou  moins extrémistes."

 

 

 

Algérie- ennaharonline

 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!