Société

Démantèlement d’un gang de narcotrafiquants à Nâama

Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya de Nâama, ont démantelé une bande spécialisée dans le trafic de drogues activant à travers le territoire national et arrêtés sept (7) narcotrafiquants (âgés entre 21 à 54 ans), a indiqué samedi ce même corps.

   Les services de wilaya de la gendarmerie nationale ont mis la main, après enquête diligentée deux semaines durant et prolongation des compétences territoriales aux wilayas d’Oran, Sidi Bel Abbes, Tiaret et Mascara, et agissant sur informations faisant état d’un réseau criminel organisé versé dans le trafic et la commercialisation de drogues, sur une quantité de 10,6 quintaux de kif traité en possession de deux narcotrafiquants de la région d’El-Biodh, a précisé le commandant du groupement de la gendarmerie nationale de Nâama, le colonel Farhat Belkacem.

   Les accusés dans cette affaire de trafic seront présentés, demain dimanche, devant le tribunal de Mécheria, en attendant l’arrestation de deux autres acolytes, a précisé le colonel Farhat, ajoutant que l’opération a donné lieu également à la saisie de trois (3) véhicules et un camion, utilisés pour le transport de la « marchandise » prohibée et comme éclaireurs de voies, en plus des téléphones portables, des documents administratifs et une somme d’argent de 375.000 DA.

    Les mêmes services ont affirmé que la quantité de drogues est en provenance du Maroc à destination de Mécheria, via la région de Ras-Elma (Sidi Be Abbes), pour être transférée à l’extrême Sud du pays, Reggane et In Salah, avant d’être acheminée vers les frontières Est du pays.

   Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan des différents corps de sécurité pour déjouer les activités des réseaux de trafic et lutter contre les actes criminels visant à introduire les drogues dans le territoire national et leur acheminement, en coordination avec des réseaux internationaux, vers les pays limitrophes, a indiqué l’officier supérieur de la gendarmerie nationale.

   Le plan sécuritaire emploie des techniques très développées dans l’élaboration des enquêtes et l’intensification des contrôles terrestres et aériens au niveau de la bande frontalière, a souligné le même officier supérieur.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close