En directPolitiqueAlgérie

Des députés devant la commission de discipline : Nouvelle crise au FFS

Algérie – Les vieux démons reprennent du poil de la bête au FFS. La députée, Salima Ghezali, une des figures des années 1990, une journaliste proche de Hocine Aït-Ahmed a été entendue samedi par la commission des règlements des conflits.

La direction du parti lui reproche d’avoir publié une tribune où elle interpellait le chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaïd-Salah. La direction du FFS reproche à la députée de la capitale de s’exprimer sans consultation de « sa direction ».

Si l’audition de Salima Ghezali peut paraître « banale », la visite de Jugurtha Aït-Ahmed donne une autre allure à ce « procès ». Le fils ainé du leader disparu est connu pour être un proche et soutien de la députée. « Elle est celle qui peut le mieux incarner les idées de mon père », avait-il écrit un jour.

Après Ghezali, ce sera autour de Chaffaâ Bouaiche, député de Béjaïa, de comparaître devant la commission de discipline du parti. L’annonce a été faite par le député lui-même. Le problème est que l’ancien chef du groupe parlementaire est malade. Il ne se présentera donc pas devant les membres de la Commission. Ce qui accentuera la crise interne qui mine le parti.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close