En directAlgérie

Dérapage dangereux de Naima Salhi sur la langue amazighe

Algérie – Naima Salhi, députée et cheffe d’un minuscule parti « boulimique », a dérapé dangereusement ce mercredi matin, à l’occasion de la rentrée scolaire.

Réagissant sur sa page Facebook à un article annonçant que la langue amazighe sera enseignée pour la première fois à Mascara, la tristement célèbre députée a craché des propos racistes et dangereux venant d’une représente du peuple à l’Assemblée populaire nationale.
« Vous allez pleurer comme des femmes sur une identité que vous n’avez pas défendu comme des hommes », a commenté Naima qui jouit d’une impunité inébranlable.
Selon elle, enseigner la langue amazighe à Mascara est un « défi criant contre l’identité algérienne dans la wilaya de Mascara, fief du fondateur de l’État algérien musulman moderne L’Émir Abdelkader ».
Ce nouveau dérapage de Naima Salhi est particulièrement dangereux car il incite à la fitna et appelle non seulement au reniement des origines, mais à la rébellion contre l’État, puisque la Constitution amendée par Abdelaziz Bouteflika donne le statut de langue officielle et nationale à Tamazight.
Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. N’oubliez ce samedi 8 sept 2018 manif à Constantine , à 11h , contre le 5ème mandat….des personnalités seront au RDV : Amira Bouraoui, Sofiane Jilali, Maitre Zoubida Assoul, Maitre Debbouz, le journaliste Bouakba etc….d’autres manif sont prévues dans les prochains , dans d’autres willaya

  2. Azul fellawen , cette pantoufle pantouflée a l’APN. ne connait rien. elle oublie que EMIR ABDELKADER est un zouaoui de taounate (maroc) dont le pére etait imam chez les amazigh hachem de MASCARA , cette sahraoui du sud marocain de LAGHLIMI dont le pere etait un refugié a l’independance ,natif des la kabylie orientale plus precisivement a annaba des SANHADJA. merite une destitution et un tribunal international a la HAYE ,le dossier est recevable comme deputée haineuse ,raciste ,refugiée du sahara a une nationalité acquise ,travaille avec des officines occultes que la justice d’algerie peut diligenter une enquete ,pareil pour le tribunal international et de restituer l’argent mal acquis ,comment peut-elle avoir 100 cars de transport et marchandises domiciliés a OUM EL-BOUAKI sous le nom de SALHI …..nassarem awr tzer tafat g’tudert is….tanemirt ar tufat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close