Monde

Des armes de Libye entre les mains d'AQMI

  •    "La Libye était un pays super-équipé et super-armé et tout l’arsenal (que possédait le régime du colonel Mouammar Kadhafi) ou une grande partie, s’est volatilisé et s’est retrouvé sur les axes du Sahel", a-il souligné, évoquant même des "missiles sol-air".
  •  
  •    "Il y a un flux massif d’armements qui a quitté la Libye. Les terroristes qui sont dans la zone du Sahel en profitent", a-t-il déploré.
  •  
  •    L’Algérie, qui partage avec la Libye environ un millier de kilomètres de frontières, avait également dénoncé l’entrée d’armes venant de Libye.
  •  
  •    Le Mali et la Mauritanie sont parmi les pays les plus concernés par les activités d’Aqmi, avec le Niger et l’Algérie, où cette organisation est née. Aqmi se livre dans le Sahel à des attentats, des enlèvements – notamment d’Occidentaux – et divers trafics.
  •  
  •    L’armée mauritanienne intervient régulièrement au Mali, avec l’accord de Bamako, pour traquer les éléments d’Aqmi.
  •  
  •    "Nous allons continuer (nos opérations) autant que besoin se fera", a estimé le président mauritanien.
  •  
  •    "Il existe plus de liens entre les terroristes du Maghreb entre eux qu’entre les Etats du Maghreb entre eux", a-t-il regretté en évoquant les lacunes de la coopération entre les pays concernés par le "fléau" Aqmi.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!