En direct

Des caméras de surveillance pour les directions locales au lieu des ministères

  • Des dizaines de sociétés privées ont bénéficiés de marchés lucratifs pour équiper des institutions et sociétés publiques avec des systèmes de surveillance. Douze institutions publiques à travers le territoire national ont dépensés l’équivalent de 12 milliards depuis seulement janvier, pour s’équiper de caméras de surveillance et sécuriser leurs sièges. Alors que ces systèmes de surveillance étaient limités aux seules institutions financières et bancaires et des sièges importants et sensibles, ne voilà-t-il pas que même les directions de la culture et du tourisme veulent s’en équiper
  •  
  • Plusieurs sociétés publiques ont conclus depuis janvier derniers d’importants marchés pour se doter de caméras de surveillance pour leurs sièges. Le nombre de marchés conclu dépasse de loin celui de l’an passé, notamment au niveau d’Alger où le plus important était celui de la wilaya d’Alger avec la société allemande « Schneider », qui a remporté le marché pour l’installation de 1500 caméras dans différents points et quartiers, d’une valeur global de 53 millions de dinars.
  • Ce système de surveillance est très prisé au niveau des services locaux des ministères et différentes institutions publiques dans plusieurs wilayas et pas uniquement dans les grandes villes. Même les établissements universitaires se sont équipés, à l’instar de l’université Badji Mokhtar à Annaba qui a dépensé près d’un demi million de dinars pour l’installation de caméras de surveillance à différents points d’accès.
  •  La direction de l’administration locale (DAL) de la wilaya de Aïn Temouchent, vient de conclure un marché de 700.000 DA, pour équiper son siège et ses différents services de caméras de surveillance la même chose pour la wilaya d’El Bayedh avec un marché de 5 million 300.000 DA et plus de 7 million de dinar pour celui de la wilaya de Bouira.
  •  
  • Les établissements économiques et publiques veulent eux aussi se mettre à la mode en s’équipant de systèmes de télésurveillance, comme le port d’Oran dont le marché a atteint 3 million et 900.000 DA.
  • Les banques publiques comptent elle aussi s’équiper de systèmes de télésurveillance et de systèmes anti-incendie au niveau des différentes agences. La CNEP a alloué 19 million de dinars pour les système de surveillance et anti-incendie au niveau d’une de ses directions régionales dans la capitale.
  • Selon les appels d’offres nationaux depuis janvier 2009, relatifs aux opérateurs dans le domaine de l’équipement en systèmes de surveillance, il s’avère que les différentes administrations locales et institutions au niveau local ainsi que beaucoup de sociétés publiques et économiques désirent s’équiper de ce système.
  •  
  • Des sociétés n’ont pas pu s’équiper en caméras de surveillance à cause de la cherté des prix et le pue de moyens dont elles disposent.
  •  
  • Si des sociétés publiques ont réussi à se doter de systèmes de surveillances, d’autres n’ont pu avoir ce privilège à cause du manque de moyens financiers.
  • De nombreuses sociétés et institutions ont annulé les marchés annoncés l’année dernière pour cause de refus des comités des marchés.
  •  
  • Ennahar/ Mohamed B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close