En direct

Des commerçants et importateurs détournent 9000 milliards vers l’Espagne

  • Cette décision intervient dans le cadre de l’enquête en cours au niveau des tribunaux d’Alger et d’Oran suite à la plainte de l’administration des douanes contre une liste de personnes, envoyée par les autorités espagnoles aux douanes algériennes, concernant l’origine d’importants fonds déposés régulièrement dans des banques espagnoles.
  • L’enquête menée au niveau de l’administration des douanes nationales et des services de sécurité a révélé la somme de 900.000.000 d’Euros, soit l’équivalent de 9000 Milliards détournés vers l’Espagne dans des valises à travers les ports et aéroports d’Alger et d’Oran durant la période de 2007 à 2009.
  • L’investigation a permit d’identifier les têtes de ce réseau de détournement de fonds vers l’Espagne. Il s’agirait de deux promoteurs immobiliers connus et d’un exportateur des déchets de fer, un autre importateur de vêtements et un importateur de viandes congelées. Des personnes ont été utilisées par ce réseau dans le détournement de fonds en devises fortes vers l’Espagne.
  • L’affaire a éclaté l’année dernière, suite à une correspondance officielle des services de douanes espagnols aux autorités algériennes sur des doutes concernant des mouvements douteux au niveau des ports d’Alger et d’Oran ainsi que tout les aéroport vers l’Espagne. Trente personnes ont été entendues par les services de sécurité avant qu’une interdiction de quitter le territoire national ne leur soit notifiée. Les mis en cause sont accusés de blanchiment d’argent, parmi eux le responsable de la société « Mobile El Fen » qui gère le « centre El Bahia » sur le front de mer à Oran, dont les comptes ont été gelés après la découverte de son implication dans ce trafic.
  • A Alger, 17 personnes figurent sur la liste espagnole des membres du réseau de détournement et de blanchiment d’argent. La majorité d’entre eux détournaient les fonds vers l’Espagne par l’aéroport Houari Boumediene d’Alger, alors que quatre l’ont fait par le port d’Alger.
  • Ils sont importateurs de lingerie féminine, possédant des magasins connus au centre d’Alger/
  • A noter que les autorités douanières avaient reçues récemment de nombreuse correspondances officielles de certaines capitales européennes concernant les détournements de fonds en devises dans des valises, à la manière du scandale de Khalifa en 2003, lorsque trois cadres du groupe Khalifa furent arrêtés à l’aéroport Houari Boumediene, suite à des informations fournies par les services de renseignement français.
  •  
  • Ennahar/ Nadia A.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close