En direct

Des élèves mécontents du rythme imposé pour le rattrapage des cours

Des dizaines d’élèves du cycle secondaire se sont rassemblés dimanche devant l’annexe du ministère de l’Education nationale (Mohamed Belouizdad) pour protester contre le rythme "intensif"  imposé pour le rattrapage des cours suite à la grève qui a affecté le secteur.Approchés par l’APS, les élèves protestataires ont rejeté le rythme "intensif" imposé pour les cours de rattrapage qui s’étaleront tout au long de la semaine à l’exception du vendredi. Il n’est pas possible de rattraper les cours manqués en un temps record, ont-ils soutenu."Nous n’avons pas fait de grève mais voilà que nous en subissons les conséquences", se sont encore élevés les élèves refusant de renoncer à leur première semaine de vacances du printemps.La responsable de la communication du ministère de l’Education Guesmia Dahbia a fait savoir qu’une délégation des protestataires a été reçue par les représentants du ministère pour examiner leurs revendications.Le ministère de l’Education nationale avait installé récemment une commission pour examiner les "meilleures méthodes" pour le rattrapage des cours perdus en raison du débrayage.La commission aura à dégager les meilleures méthodes de rattrapage des cours en tenant compte de l’état d’avancement des cours au niveau de chaque wilaya, voire chaque établissement, et faire en sorte que l’élève ne soit pas perturbé.Selon la même source, "une fois le travail de la commission achevé, une circulaire sera élaborée sur la base de ses recommandations et transmise à l’ensemble des directions de l’éducation pour application".Trois syndicats du secteur de l’Education avaient lancé un mouvement de grève depuis plus de trois semaines pour revendiquer la révision du statut particulier notamment le volet relatif à la promotion et la formation.La décision d’arrêter la grève a été prise suite à des négociations entre les syndicats concernés et la direction de la Fonction publique habilité à examiner les revendications.La rencontre a débouché sur la prise en charge de la majorité des revendications dont la promotion des enseignants des premier et deuxième paliers au grade d’enseignant formateur et l’intégration des enseignants en fin de carrière.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!