En direct

Des Libyens attaquent leur ambassade à Amman, tirs de gaz lacrymogènes

   
La police anti-émeutes jordanienne a fait  usage de gaz lacrymogènes dimanche pour disperser quelque 200 Libyens en  colère, qui avaient attaqué leur ambassade à Amman, en exigeant que leur  gouvernement paie leurs dépenses médicales, selon un journaliste de l’AFP sur  place.    "Environ 200 Libyens se sont rassemblés dans la matinée devant l’ambassade  libyenne à Amman pour exiger que leur gouvernement paie leurs dépenses  médicales", a expliqué la police dans un communiqué.    "Des responsables de l’ambassade ont refusé de les rencontrer. Ils ont  alors commencé à jeter des pierres sur l’ambassade, sur d’autres bâtiments et  sur des voitures dans le secteur", a-t-elle ajouté.    "Quand la police a essayé de les convaincre de ne pas entrer de force dans  l’ambassade, ils ont attaqué les policiers", a poursuivi le communiqué, en  précisant que les forces de l’ordre avaient dû faire "un usage approprié de la  force pour les arrêter".    Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, des dizaines de milliers de  Libyens sont venus en Jordanie se faire soigner, dans le cadre d’une convention  signée en novembre mais qui a parfois fait l’objet d’abus. Désormais, les  hôpitaux et les hôtels jordaniens réclament plus de 200 millions de dollars à  la Libye d’arriérés de factures.    Mercredi, quelque 140 ex-rebelles libyens avaient été arrêtés après avoir  mis le feu à un centre de sports de l’académie de police d’Amman où ils  recevaient une formation, "parce que leur vol retour sur Libyan Airlines avait  été retardé", selon un responsable de la sécurité.  
 
 
 Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!