En direct

Des membres de la commission Oultache, accusés de corruption, devant la justice aujourd’hui

  • Ces cadres représentaient la commission de modernisation avec le colonel retraité de l’ANP, Choaïb Oultache, ancien chef de la division héliportée de la sûreté nationale, actuellement en détention pour l’assassinat de l’ancien DGSN Ali Tounsi dans son bureau le 25 février 2010.
  •  
  • Selon les sources d’Ennahar, le directeur de l’administration générale de la police, Youcef Daïmi, signait tous les documents des contrats relatifs aux équipements, qu’il recevait de Choaïb Oultache, sans les vérifier ou les lire au préalable. Oultache occupait à l’époque, le poste de président de la commission des contrats. Il était tellement intelligent qu’il n’a laissé aucune trace dernière lui et a réussi à impliquer le directeur de l’administration générale, accusé pour affaires de corruption.
  •  
  • Le Directeur Général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel, avait mit fin aux fonctions du directeur de l’administration générale, Youcef Daïmi, la première semaine du mois de février. Selon des informations en possession d’Ennahar, la direction générale de la sûreté nationale aurait déposé plainte contre le colonel Oultache pour son implication dans des affaires de corruption.
  • Le général Hamel avait ordonné fin février, le gel des fonctions du colonel Oultache, soupçonné de corruption, pour l’octroi de contrats à de nombreuses connaissances et amis. Selon les investigations, la société « Algerian Business Multimedia », propriété de l’un de ses proches, aurait bénéficié d’un appel d’offre national et international N° 48/2007, lancé par la direction générale de la sûreté nationale, pour l’acquisition d’équipements informatiques d’une valeur totale de 105 millions de dinars. La DGSN avait publié les résultats de l’appel d’offre le 5 novembre 2007 et avait annoncé l’infructueuse l’appel d’offre auquel avait prit part la société « ABM », l’appel d’offre 43/2007 relatif à l’acquisition d’onduleurs.
  • Ladite société bénéficie du marché de manière suspecte après l’échec essuyé par les responsable une première fois dans l’obtention du marché.
  • Après moins d’un mois, cette même société réussie à avoir le marché par l’intermédiaire du colonel en retraite Choaïb Oultache, qui occupait alors le poste de directeur du programme de modernisation à la DGSN
  •  
  • Ennahar/ Dalila Belkheir

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *