En direct

Des mineurs et des adolescents manipulés par El Qaïda

  • El Qaïda tente, par cette nouvelle méthode, d’attirer de nouvelles recrues parmi les mineurs et les adolescents afin de renforcer ses groupes et notamment pour programmer de nouveaux kamikazes après que l’organisation ait perdue plus de 160 éléments pendant les mois derniers.
  • Les membres de l’organisation prennent contacte avec les familles des éléments éliminés par les forces de sécurité afin de les inciter à la haine envers l’état et les autorités, et bien les inciter à la vengeance.
  •  
  • Selon des sources d’Ennahar, l’organisation, dans le but d’atteindre ses objectifs, promet à ses familles de marier leurs filles célibataires qui ont atteint l’âge du mariage, surtout que ces familles ont sont mal vues par la société à cause de l’implication de leurs enfants dans le terrorisme.
  •  
  • Par ailleurs, selon nos sources, nombre de familles contactées par El Qaïda, ont quittées leurs domiciles pour d’autres lieux inconnus, pour protéger leurs enfants, surtout leurs filles, du projet de l’organisation terroriste. D’autres familles se sont résignées sous la menace ou les promesses. Les enfants sont alors exploiter pour leur fournir des informations sur les mouvements des membres des forces de sécurité, avant d’être recrutés directement et ensuite endoctrinés par les idées du ‘jihad’. Des rencontres sont organisées entre les éléments d’El Qaïda et ses enfants afin que ces derniers s’adaptent avec ce qu’ils appellent les ‘moudjahidines’. Ces enfants et ces adolescents sont entraînés aux armes à feu et aux techniques de guerre.
  •  
  • L’organisation El Qaïda, sous le commandement de Abou Mosaâb Abdelouadoud, alias Abdelmalek Droukdal, exploite la phase d’adolescence dans leur recrutement en leur promettant le mariage avec les filles des éléments de l’organisation et les empêcher de retourner chez eux. Lors du mariage, organisé par El Qaïda, toutes les conditions sont alors réunies pour que le jeune marié se sente à l’aise pendant les premiers jours de son mariage. On lui donne d’importantes sommes d’argent et on lui prépare sa loge pour l’occasion. D’autres jeunes, qui n’ont pas rejoint les groupes terroristes de façon permanente, rendent visite à ceux-ci pendant la journée, pou rencontrer leurs épouses et fournir les dernières informations aux terroristes puis rentrent chez eux le soir après avoir passé un moment avec leurs épouses.
  •  
  • El Qaïda utilise tous les moyens pour endoctriner les jeunes et les inciter à rejoindre ses rangs. Elle tente de créer en eux le sentiment de haine et de vengeance. El leur donne les noms des terroristes éliminés par les forces de sécurité. Le phénomène de la haine entre les enfants des familles ayant des membres dans l’organisation terroriste et les enfants des éléments des forces de sécurité est attisé par El Qaïda qui leurs inculque ce sentiment de vengeance contre ceux qui ont tués leurs parents.
  •  
  • Les services de sécurité ont rencontré beaucoup de difficultés lors des enquêtes et des recherches de nombreux adolescents qui ont disparus à cause du silence de leurs familles et la non dénonciation de leurs disparitions.
  •  
  • D’autres part, El Qaïda utilise aussi des filles qui lui fournissent des informations sur les mouvements des forces de sécurité. Ces filles ont des relations sexuelles ou amoureuses avec des membres de sécurité dans le but d’avoir des informations.
  •  
  • Des mineurs tentés par l’argent et le mariage
  •  
  • Belkacem Fayçal et beaucoup d’autres, sont des victimes de l’organisation terroriste, qui ont été appâtés par l’argent et le mariage qui ont rejoint le terrorisme.
  • ‘D. Fayçal’, 17 ans, qui a rejoint l’organisation récemment après avoir fait connaissance avec le terroriste Houdeifa qui l’avait endoctriné. Ce dernier a déclaré que Houdeifa lui donnait de l’argent et lui aurait proposé un million de centime pour qu’il commette un attentat contre le siège de la sécurité avant que les services de sécurité l’arrêtent.
  •  
  • Le deuxième cas, le jeune ‘Abdesslam B.’ 17 ans, originaire d’El Harrach, étudiait en deuxième année secondaire lorsque les terroristes ont commencés à s’intéresser à lui, tentant de le convaincre de rejoindre les groupes de soutien au terroristes de Katibat El Arkam à Tizi Ouzou. ‘A. B.’ déclare que ces derniers l’avaient empêché de poursuivre ses études secondaires. Il a succombé à la tentation de l’argent dont il rêvait. La même chose s’est passée avec le nommé ‘B. Belkacem’, 16 ans, originaire de Oued S’mar, qui a commit une opération terroriste. Selon ses déclarations, il collaborait avec le chef de Saryate Bordj Ménaïl qui lui donnait de l’argent en contrepartie il lui demandait de commettre des opérations contre les barrages de sécurité avant qu’il ne soit arrêté et condamné à dix ans de prison.
  •  
  • Abou El Haithem et l’émir de Katibat En-nour des homosexuels
  •  
  • L’organisation terroriste d’El Qaïda vise les familles démunies dans le but de recruter les jeunes mineurs dans ses rangs. Ces derniers sont d’abord tenté par l’argent qu’El Qaïda utilise comme appât, avant qu’ils soient impliqués dans des relations sexuelles qui les empêchent de rentrer chez eux.
  •  
  • Beaucoup de jeunes mineurs qui ont rejoint El Qaïda, ont subit des viols par les éléments de l’organisation terroristes. Aïssa de Bordj Ménaïl  nous raconte comment il a été victime des groupes terroristes qui l’ont filmé en train de tuer un garde communal. Les agressions sexuelles et l’homosexualité sont très répandues parmi les groupes terroristes. Hicham, un repenti de 29 ans raconte qu’un jeune de Bordj Ménaïl avait tenté d’avoir des rapports sexuels avec lui mais qu’il avait refusé. Les terroristes, selon lui, s’adonnent aux rapports sexuels avec les jeunes recrues surtout que les terroristes dorment dans des casemates très étroites.
  •  
  • Selon un repenti raconte que Abou El Haithem Saâdaoui, éliminé en 2007 était un vrai homosexuel ainsi que le terroriste Ali Boudemia qu’il ne quittait jamais et un troisième qui se nomme ‘Mouh Redjla’ qui passait ses nuits avec l’émir prétendant être son conseiller particulier.
  •  
  • Ennahar/ Katia A/ Sami S/ Khadidja B./ Moussa B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!