En direct

Des opposants et la presse syrienne s'accordent sur l'échec de Genève

   

 La presse officielle syrienne et des  opposants ont qualifié dimanche d’échec l’accord sur une transition politique  décidé à Genève par le Groupe d’action sur la Syrie et la poursuite des  violences semble le rendre difficilement applicable.    Dans ce contexte tendu, une réunion de deux jours de l’opposition syrienne  doit s’ouvrir lundi au Caire. Des ministres de pays arabes devraient y  participer.    Sur sa page Facebook, Burhan Ghalioun, ancien chef du Conseil national  syrien (CNS), principale coalition de l’opposition, a qualifié de "farce"  l’accord qui prévoit un gouvernement de transition pouvant inclure des membres  du régime actuel.    Il a ironisé sur le fait que les Syriens devaient négocier avec "leur  bourreau, qui n’a pas cessé de tuer, torturer (…) ou violer des femmes"  depuis le début de la révolte en mars 2011.    Dans un communiqué, le CNS a indiqué que "le peuple syrien espérait que la  communauté internationale adopterait des mesures plus sérieuses et efficaces  face à ce régime" au "comportement sanguinaire", en soulignant que l’accord ne  prévoyait pas de "mécanisme clair ni de calendrier".    "Aucune initiative ne sera acceptée par le peuple syrien sans qu’elle  appelle clairement au départ de Bachar al-Assad et des tyrans qui l’entourent",  a-t-il ajouté.    Les Comités locaux de coordination (LCC), qui organisent la mobilisation  sur le terrain, ont estimé pour leur part que les "tournures obscures"  employées dans l’accord permettaient au régime "de jouer avec le temps" pour  continuer "les massacres".

 

 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!