En direct

Des rebelles touareg enlèvent trois militaires dans le nord du Mali


       Des rebelles touareg ont enlevé  vendredi trois militaires dans la région de Mopti, dans le nord du Mali, ont  déclaré des responsables locaux.    "Les rebelles sont arrivés ce vendredi à bord de huit véhicules dans la  localité de Ténenkou, ils ont enlevés trois gardes (composante de l’armée  malienne), et enlevés également quatre véhicules de services", a déclaré à  l’AFP Ely Touré, du gouvernorat de Mopti, chef lieu de la région.    Selon la même source, "il n’y a eu aucun coup de feu tiré" et "les rebelles  ont tout de suite quitté la localité".    Un élu de la région a confirmé l’information. "Il n’y a pas eu un seul coup  de feu tiré. Ils sont venus à bord d’un petit convoi, ils ont braqué des  véhicules officiels qu’ils ont emporté, ainsi que trois militaires qui ont été  enlevés", a précisé Moussa Guindo, un élu municipal de la région.    "Ils sont repartis assez vite", a-t-il ajouté.    Le Mali est confronté depuis le 17 janvier à des attaques des rebelles  touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et d’autres  mouvements, dont des hommes lourdement armés rentrés de Libye où ils avaient  combattu pour le régime de Mouammar Kadhafi.    Plusieurs localités et positions de l’armée dans le nord du Mali ont été  visées.    Les combats ont fait de nombreuses victimes, sans qu’il soit possible  d’établir de sources indépendantes un bilan précis des pertes.    Ils ont également poussé des dizaines de milliers d’habitants à fuir ces  zones, dans des campements de déplacés en territoire malien, et dans des pays  voisins, notamment Niger, Mauritanie, Burkina Faso et Algérie.
 
 
 
 
 
 
 Algérie- ennaharonline

 
 
 
 
 
 
 
 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!