SportsFoot localVidéos

Des scènes de violences dans les stades viennent perturber le deuil de l’Algérie

Deux rencontres étaient au programme, hier, pour le compte de la mise à jour du championnat et pour la Coupe d’Algérie. Deux rencontre ou l’on a, d’ailleurs, vu des scènes de violences d’une extrême gravité.

Des scènes de violences et un bilan lourd pour deux matchs de football. Une centaine  de blessés ont été recensés à Oran et à Constantine. Tel est le résultat d’une journée de football qui ne devait pas avoir lieu dans un moment de deuil.

Des images choquantes d’affrontements, de jets de pierres et de blessés. On se serait cru en pleine émeutes, mais c’était bien des enceintes sportives que ces images provenaient.

La fédération était au courant de la tension qui régnait autour de la rencontre JSK-MCA d’autant plus que le match était programmée à Constantine. Elle n’ignorait sûrement pas les antécédents entre les galeries constantinoise et algéroise. Connaissant toutes ces données, il aurait été plus raisonnable de reporter le match surtout qu’un deuil de trois jours avait été décrété par le premier magistrat du pays. Cela aurait servi à faire baisser la tension autour de ce match dans un contexte marqué par un élan d’unité nationale et de solidarité remarquable. Les instances ont, ainsi, tout gâché par leur entêtement à maintenir la rencontre dans une ambiance électrique.

Et bien non, la fédération a maintenu le match avec les conséquences qu’on connait. Elle est, en grande partie, responsabilité de ce qui s’est passé. Si on ajoute à cela les déclarations incendiaires des uns et des autres, tout cela a donné lieu aux événements regrettables d’hier.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!