En direct

Des VIP et des hommes d’affaires au service des hadjis !

  • L’office du hadj n’a pas omit d’inclure dans la délégation des personnalités sportives qui auront pour mission de soulager les hadjis. Parmi ces personnalités choisies par cheikh Barbara, nous trouvons le président de la fédération algérienne de football, Hadj Mohamed Raouraoua, ainsi que d’autres noms inconnus comme Asma hassani et des journalistes, hors quota de la télévision, non pas pour couvrir les problèmes des hadjis mais plutôt pour vanter les services rocambolesques de la délégation de l’office du Hadj et de la Omra !
  • L’office national du Hadj aurait du choisir des personnes compétentes, des guides et des imams ayant de l’expériences et surtout des connaissances dans le domaine afin d’aider nos Hadjis dans l’accomplissement du rite du hadj (difficile et qui nécessite des connaissances religieuses), et les aider à résister aux rigueurs du pèlerinage.
  • Ennahar a obtenu la liste nominative des membres de la délégation algérienne qui accompagneront nos Hadjis aux Lieux Saint de l’Islam. La lecture de cette liste permettra de comprendre les raisons des souffrances endurées par les pèlerins algériens chaque année !
  •  
  • La liste est composée de 767 membres dont des personnes qui n’ont complètement rien à avoir avec l’encadrement ni l’orientation des Hadjis. Parmi eux des hommes d’affaires, des directeurs d’entreprises publiques, des journalistes ainsi que certaines connaissances ayant bénéficié auparavant de voyages gratuits en terres saintes au frais de l’office national du Hadj et de la Omra.
  • Le plus étonnant dans tout ça c’est la présence de personnes qui pouvaient effectuer le Hadj des dizaines de fois avec leur argent et d’autres dont l’identité n’est pas connue, à l’instar de certains hommes d’affaires.
  • Quelles sont donc les critères du choix de ces personnes par l’office national du Hadj et qui est responsable de l’élaboration de cette liste ? L’office national du hadj est seul responsable de l’encadrement des hadjis lors du pèlerinage, en coordination avec les ministères des affaires religieuses, de la santé et de l’intérieur.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close