En direct

Deux militaires tués et trois autres blessés dans l’explosion d’une mine à Biskra

  • Selon des information reçues par Ennahar, la région était sous le contrôle des éléments de l’armée depuis près d’une année, essentiellement après l’opérations survenue dans la même région et qui avait été soldé par la mort de deux terroristes dont un mauritanien appartenant au GSPC. Il s’agissait de l’émir Mettouche Hassan, alias Zoubir, originaire de la région de Bouhmar, commune de Oued El-Taka, wilaya de Batna, considéré comme l’un des plus importants émirs de la cinquième région (selon le découpage des groupes terroristes) et un élément important dans Katibat ‘Djebel Ahmar Kheddou’ composée de 11 éléments terroristes ; un des plus importants groupes salafistes en plus de ‘Katibat El Mout’ et ‘El Feth’.
  •  
  • L’activité de ce groupe terroriste est concentrée sur l’axe des wilayas de Khenchla, El Oued et Biskra, sur le passage où les groupes terroristes avaient reçus des coups douloureux dont le dernier en date était l’élimination de deux terroristes dont un mauritanien il y a près de cinq mois en plus de la saisie d’un camion chargé de produits pour la fabrication des explosifs. Le compagnon de l’émir, selon les sources d’Ennahar, serait un jeune d’environ 18 ans de nationalité marocaine.
  •  
  • Moins de 24 heures avant cette opération, deux militaires ont été tués et trois autres blessés lors de l’explosion d’une bombe artisanale pendant une opération de ratissage menée par les forces de l’armée nationale populaire dans la région de Zemoura, commune de El Mezziraâ, dans la même localité.
  •  
  • Selon les sources d’Ennahar, les corps des deux militaires tués, originaires de Skikda, âgés d’environ 20 ans et mariés depuis peu, ont été transférés à la morgue de l’hôpital Bachir Ben Nacer de Biskra, où se trouve un militaire blessé, originaire de la wilaya de la Daïra de Azzaba dans la wilaya de Skikda, âgé de 31 ans, au service de traumatologie. Les blessés ont quittés l’hôpital après avoir reçus les soins nécessaires.
  •  
  • Ennahar/ Ali R.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!