En direct

Deux Millions par mois pour les patriotes

  • Selon Abdelmalek Adouka, président de l’organisation nationale pour la défense des patriotes, dans une déclaration faite à Ennahar hier, il a été procédé à la signature de plusieurs décrets d’indemnisation des patriotes licenciés durant les années passées et dont avait retiré les armes dans plusieurs wilayas (des fusils de chasses leurs ont été remis à la place des Kalachnikovs). Et d’ajouter qu’il sera procédé au versement de toutes les indemnités au profit de cette catégorie après l’installation du nouveau gouvernement prévue cette semaine.
  • Selon notre interlocuteur, il a aussi été décidé une augmentation de salaire pour cette catégorie qui percevait 12.000 pour qu’elle soit élevée à 20.000 dinars avec régularisation de la situation financières en suspens d’environ 20.000 patriotes.
  • Ce dernier précise que les patriotes qui ont été suspendus et licenciés pendant les années passées, bénéficieront de la réintégration dans la vie professionnelle par la création de poste de travail pour eux dans la police communale, dont le statut est fin prêt.
  • Dans le même contexte, Abdelmalek Adouka déclare que son organisation a présentée, lors de sa réunion organisationnelle, des revendications relatives à l’application des promesses du président de la république relatives au traitement du dossier des patriotes. La plateforme des revendications se base en premier degré sur la participation dans l’élaboration du statut des patriotes.
  • L’organisation a insisté sur la nécessité d’intégrer les patriotes et les éléments d’autodéfense qui étaient dans les premiers rangs de la résistance contre le terrorisme. La priorité selon lui, sera donnée aux patriotes qui avaient pris les armes en 1997, sans eux de 2002, revendiquant l’application du décret exécutif 04-97 relatif aux groupes de défense dans la majorité des wilayas du pays, réclamant l’ouverture du dialogue pour l’élaboration des loi proposées au profit de la catégorie des patriotes et de l’autodéfense.
  • Ennahar/ Réda S.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close