PolitiqueMonde

Diplomatie : de l’eau dans le gaz entre la Libye et le Liban

Les Arabes se sont entendus de ne pas s’entendre. En voilà un bon proverbe qui illustre si bien l’état actuel des relations diplomatiques entre les pays membres de la fameuse Ligue arabe.

Entre le Liban et la Libye rien ne va. Ce lundi, le gouvernement libyen d’unité nationale a appelé le Liban et la Ligue arabe à prendre position suite aux atteintes à son drapeau au pays du cèdre par des miliciens du mouvement Amal.

Dans la foulée, Tripoli a fait savoir par le biais de son ministère des Affaires étrangères qu’elle ne participer au sommet économique arabe. Ce dernier se tiendra à Beyrouth le 25 janvier prochain, selon l’Orient le Jour.

Sur Twitter, Ahmad al-Erbed, porte-parole du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, l’a affirmé. Pour protester, Tripoli va pratiquer la politique de la chaise vide.

Tout a commencé hier dimanche lorsque des militants du mouvement Amal ont arraché le drapeau libyen qui pavoisait avec les emblèmes des autres pays arabe sur le site qui accueillera le sommet. Il a par la suite été remplacé par un drapeau de la formation chiite.

A Saida, dans le sud du Liban, les « Brigades de Sadr » ont menacé de s’en prendre physiquement à tout représentant qui assisterait à la réunion, d’après le même média. Pourquoi cette attaque ?

Tout simplement parce que le mouvement chiite accuse toujours l’Etat libyen d’être la disparition de son fondateur, l’Imam Moussa Sadr. L’homme de religion n’avait plus donné signé de vie au cours d’une visite à Tripoli en 1978. Même si l’affaire date de l’ère de Kadhafi, la communauté chiite libanaise n’est pas prête à oublier.

Dès que l’information relative à l’attaque a commencé à s’ébruiter, la réaction libyenne n’a pas tardé. Le Haut-Conseil d’Etat libyen a appelé à la rupture des relations entre les deux pays. Du côté de la rue libyenne, certains individus ont riposté en attaquant dans la soirée de dimanche à lundi l’ambassade du Liban.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close