En direct

Discussion sur les possibilités de soutenir les coûts du Hadj en Mars

Un conseil interministériel sera installé avant la fin du mois pour discuter des possibilités de soutenir les coûts du Hadj de cette saison, tout en soulignant que la décision finale revient au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé dimanche à Oran, le ministre des Affaires Religieuses et Wakfs Mohamed Aïssa.

  « Nous escomptons dans le cadre de ce conseil revoir comment soutenir les frais du Hadj cette année », a déclaré Mohamed Aïssa lors du forum du groupe de presse “Ouest Tribune”, ajoutant que la rencontre sera une occasion pour étudier les diverses données liées à ce sujet.

    « Nous sommes parvenus à réduire 13 millions d’euros des coûts de location pour que le Hadj, soit moins onéreux en terme de charges », a-t-il ajouté, en faisant remarquer que le frais de restauration et marché des changes sont deux facteurs importants dans la détermination des coûts en général.

   Le ministre a, d’autre part, assuré qu’il n’y a pas de quota supplémentaire pour les hadjis algériens de cette saison, en raison des travaux dont font l’objet les Lieux saints de l’islam et qui vont durer encore une année, ajoutant nous nous sommes abstenus de demander un autre quota supplémentaire à titre exceptionnel, afin de ne pas influer sur les préparatifs du Hadj.

   Le ministre prévoit pour l’Algérie un quota de 40.000 hadjis la saison prochaine, en rapport avec sa démographie qui atteindra le seuil de 40 millions d’habitants.

   En ce qui concerne les préparatifs spécifiques au Hadj pour cette saison, il a souligné que près de 900.000 citoyens se sont inscrits au tirage au sort qui a eu lieu samedi dont 85 % par le biais d’internet.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!