Monde

Disparition de Hosni Moubarak dans des conditions ambigües

  • Moubarak se serait enfui par hélicoptère, alors que le conseil militaire qui dirige l’Egypte n’a pas démenti l’information sur sa page « Facebook », malgré l’impact de l’information en Egypte alors que tous les égyptiens attendaient le procès de Raïs.
  • La fuite de Moubarak de l’hôpital de Char-al-cheikh a eue lieu grâce à l’aide de personnes inconnues qui l’auraient emmené dans une ambulance, ajoute al-Wafd. L’ambulance l’aurait transporté vers une aire d’atterrissage à Charm-al-cheikh, non loin de l’hôpital où il se trouvait.
  • Selon la même source, citant des témoins, Moubarak aurait prit l’hélicoptère vers une destination inconnue dans la nuit de vendredi aux environs de 23 heures. Les caméras de surveillance ont disparus ainsi que les membres chargés de la garde du président déchu qui surveillaient les deuxième et troisième étages de l’hôpital.
  • Par ailleurs, le journal « al Bashair » a fait savoir qu’un des symboles du régime de Moubarak était derrière la fuite du président déchu, ajoutant que l’homme d’affaire Hossein Salem, connu pour avoir été responsable de la majorité des contrats de corruption impliquant Moubarak et ses fils, en plus de sa responsabilité dans l’exportation du gaz égyptien à Israël.
  •  
  • Bien que l’hôpital n’ait pas confirmé l’information officiellement, celle-ci a été amplifiée en Egypte, notamment avec les failles dans les mesures de sécurité entreprises par l’armée égyptienne pour empêcher Moubarak d’être en contact avec le monde extérieur, surtout après la fuite de la bande audio diffusée par la chaîne « al Arabia », dans laquelle il a démenti être en rapport avec les cas de corruption et la possession  de comptes bancaires à l’étranger.
  •  
  • Ennahar/ Y. Abdelbaki
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!