Monde

Dix gendarmes marocains arrêtés pour "corruption" après avoir été filmés

Ces dix gendarmes sont accusés de "corruption, abus d’autorité et manquement au devoir professionnel", selon le quotidien Attajdid, proche du parti islamiste Justice et développement (PJD), qui dirige la coalition gouvernementale.

Ils se trouvent en "détention préventive" en attendant l’ouverture d’un procès, est-il précisé.

D’après le quotidien Akhbar al-Yaoum, les vidéos ont été découvertes sur l’ordinateur d’un des gendarmes "lors d’un contrôle de routine". 

Tournées secrètement par l’assistant d’un chauffeur d’autocar, elles étaient utilisées par cette personne comme moyen de chantage auprès d’eux: ils étaient contraints d’effectuer des virements pour que les vidéos ne soient pas rendues publiques, avance le journal.

L’auteur des vidéos pourrait également être poursuivi pour "corruption", ainsi que "non dénonciation d’un crime" et "chantage", poursuit Akhbar al Yaoum. 

En 2007, une série de vidéos filmées par un citoyen surnommé le "sniper de Targuist", du nom d’un petit village du nord du Maroc, avait conduit à une enquête et à des mesures disciplinaires à l’encontre des gendarmes et policiers filmés en flagrant délit de corruption. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!