En directAlgérie

Document : Une enseignante se plaint de son chef de département au ministre !

Algérie-Une enseignante de l’Université de Béjaïa a adressé une requête particulière au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Hakima Sebaïhi, enseignante de lettres arabes à l’Université Abderrahmane-Mira, se plait de fait que le chef de département de lettres arabes.

Dans ce courrier dont nous détenons une copie, l’enseignante affirme que son responsable hiérarchique a décidé de plafonner les notes pour les nouveaux licenciés à 13,5 sur 20. Or, écrit la dame, elle a elle-même dirigé des travaux de 33 étudiants en licence. Ces derniers ont obtenu des notes allant de 11 à 14,5/20. Le chef du département aurait donc limité ces notes à 13,5/20, ce qui « est anti-pédagogique » car, rappelle-t-elle, seul l’enseignant est habilité à décider de la note à attribuer.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!