En directAlgérie

[Document] Ouyahia met en alerte le gouvernement contre une campagne d’espionnage

Algérie – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a mis en alerte début mars les membres du gouvernement contre une campagne d’espionnage via les réseaux sociaux.

“Les services compétents du ministère de la Défense nationale ont attiré mon attention sur une nouvelle campagne d’espionnage via Internet appelée ‘Temping Cedar’n qui cible plusieurs pays dont l’Algérie”, lit-on dans une lettre envoyée le 5 mars dernier par Ahmed Ouyahia aux membres du gouvernement.

“Cette campagne utilise des faux profils du réseau social Facebook, appartenant généralement à des femmes fictives pour diffuser une application informatique frauduleuse dénommée kik Messenger. Cette dernière contient un logiciel malveillant qui permet de collecter les données sensibles appartenant aux personnes ciblées. Il s’agit, notamment, à celles liées à la géolocalisation, aux journaux des appels et aux photos. Une fois collectées, ces données sont envoyées aux serveurs de commande et de contrôle (C&C).”, explique Ahmed Ouyahia.

Lire aussi : Cybercriminalité : Le port d’Alger en état d’alerte… “Temping Cedar” menace ! 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

2 thoughts on “[Document] Ouyahia met en alerte le gouvernement contre une campagne d’espionnage”

  1. Je me demande comment serait-il possible pour un journal d’acquérir un document contenant une information aussi sensible et secrète et avoir par dessus le marché, l’imprudence de le publier en ligne.
    Serions nous devenus une république bananière ? Serions nous entrain de confondre la liberté de la presse et le non respect de la notion du secret d’état ?
    Il reste à Monsieur Aderbhal de fournir des explications quant à l’authenticite de ce document ainsi qu’aux répercussions d’ordre sécuritaires qui pourraient en résulter vis à vis d’une éventuelle enquête des services concernés.

    1. Bonjour,
      Heureux de lire votre commentaire. Primo, ce n’est pas un document “top secret” pouvant mettre en péril la sécurité de l’Etat. Secondo, Nous assumons toutes nos publications et nous sommes prêts à poursuivre sur ce chemin en révélant des vérités qui ne touchent pas à la souveraineté de l’Algérie où à la sécurité du pays. Tertio, avec un minimum de perspicacité, vous vous rendriez compte que le document date d’il y a plus d’un mois ; si on voulait nuire, on aurait simplement rendu public ce document avant cette date.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!