En direct

[DOCUMENTS] Zohra Drif Bitat et Yacef Saadi : la "Haute trahison"

L’ex-sénatrice et ex-vice-présidente du Conseil de la nation Zohra Drif Bitat et l’ex-sénateur et cinéaste Yacef Saadi auraient trahi l’Algérie pendant la guerre de l’indépendance, selon des documents dont Ennahar détient une copie.

Ces documents, datés du 08 octobre 1957, représentent les « confessions de Yacef Saadi et Zohra Drif » à l’armée coloniale. Dans leurs « confessions », ils avaient communiqué des informations secrètes sur des éléments clés de la révolution algérienne, à l’image de Rabah Bitat, Krim Belkacem, Ahmed Ben Bella et Hassiba Ben Bouali.

Zohra Drif et Yacef Saadi avaient confié au colonialisme des informations précises sur la mission et le statut de plusieurs Moudjahidine de la Révolution. Notamment, des information sur le martyr Ammar Ali, dit Ali La Pointe, et sa collaboration avec Hassiba Ben Bouali (voir 3e document). une trahison qui serait à l’origine de l’assassinat de ces deux figures de la Révolution et du patriotisme.

Il convient de rappeler que Zohra Drif Bitat et Yacef Saadi n’ont pas été reconduits à leurs postes au Conseil de la nation, lors du dernier renouvellement partiel. 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close