Monde

Droits de l'Homme: Le Caire rejette le rapport du département d'Etat

  •    "L’Egypte n’accepte pas qu’un autre pays joue le rôle de protecteur du peuple égyptien ou juge l’état des droits de l’Homme dans le pays", affirme le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Hossam Zaki, dans un communiqué.
  •  
  •    Selon lui, l’Egypte est "l’unique responsable de son peuple", a dit M. Zaki, dont le pays est l’un des alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient.
  •  
  •    Le département d’Etat américain a épinglé mercredi l’Egypte, pour ses manquements en matière de droits de l’Homme, l’accusant en particulier d’emprisonnements abusifs de militants.
  •  
  •    Le respect des droits de l’Homme "reste faible" en Egypte, avec "des violations importantes dans de nombreux domaines", accuse le département d’Etat, dans son rapport annuel sur les droits de l’Homme pour 2008, le premier à être publié sous la nouvelle administration du président Barack Obama.
  •  
  •    Le rapport critique aussi l’arrestation de blogueurs en Egypte et les restrictions à l’accès à l’information via l’Internet. 
  •  
  •    Le rapport qui accable aussi l’Iran, la Libye et la Syrie souligne qu’il existe "des défis sérieux et persistants pour la promotion de la démocratie et des droits de l’Homme" en dépit de "certaines avancées notables" au Moyen-Orient.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *