En direct

Droukdal réduit à la mendicité

  • Le moral des terroristes est aussi au plus bas, et le désespoir règne sur les groupes terroristes suite à la reddition de beaucoup d’entre eux, parmi eux des chefs dans le cadre de la réconciliation nationale. D’autres sont en phase de négociation avec les services de  sécurité avant de se livrer à eux et bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.
  •  
  • C’est dans ce contexte que l’organisation terroriste ‘El Qaïda au Maghreb’ de Abdelmalek Droukdal s’est trouvée dans l’obligation de mendier le soutien de ses sympathisants, après le tarissement des réseaux de soutien et l’abandon d’un grand nombre des éléments de travailler au sein de l’organisation terroriste après les fetwa des ulémas musulmans.
  •  
  • Ceci en plus des coups douloureux portés aux groupes terroristes par les forces de sécurité qui ont réussi à pénétrer dans les fiefs mêmes de l’organisation. Situation qui fait réfléchir plus d’un terroriste à sa vie avant de s’attaquer aux éléments des forces de sécurité.
  •  
  • Droukdal a tenté de camoufler son incapacité de recruter de nouveaux terroristes et le désir de ses éléments de quitter les activités armées, qualifiant cela de guerre de propagande pour remonter le moral de ses troupes.
  •  
  • Par ailleurs, le communiqué de Droukdal, le premier du genre qui n’a pas été rédigé par Salah Eddine Kassmi, sous le pseudo de ‘Salah Abou Mohamed’, le porte parole officiel d’El Qaïda au Maghreb Islamique’ et un des plus grands chefs de l’organisation terroriste. Ce dernier, qu est en phase de négociation avec les autorités dans le but quitter les activités armées.
  • Selon des sources sures à Ennahar, un des proches parents de Salah Kassmi, demeurant dans la région de ‘Zeribat El Oued’ aurait demandé officiellement à l’un des agents de sécurité qui accompagnaient le président de la république lors de sa visite à Biskra, d’intervenir auprès des services de sécurité dans le but de lui fournir des garanties à leur fils Salah Eddine Kassmi qui aurait exprimé le désir de quitter définitivement les activités armées et rentrer chez lui.
  •  
  • Le communiqué de Droukdal a été publié deux jours après son établissement, sous forme d’information, ressemblant beaucoup plus aux rapports qui émanaient en 2006 après l’annonce de Bouteflika de la charte pour la paix et la réconciliation nationale qui avait réduit les activités terroristes et l’a fait rentrer dans une phase de faiblesse après son échec dans ses opérations médiatiques.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close