En direct

Droukdal remplace les cellules dormantes par des kamikazes

  • La stratégie sécuritaire qui a donnée ses fruits notamment par le démantèlement d’un grand nombre de cellules dormantes concentrées dans la capitale suite à de nombreuses arrestations effectuées par les forces de sécurité au niveau des wilayas du centre. Par ailleurs, nombre d’éléments terroristes de l’organisation se sont rendus aux services de sécurité pour bénéficier des lois sur la réconciliation nationale. Ces derniers ont quitté définitivement les activités terroristes.
  •  
  • En se proclamant branche d’El Qaïda, Droukdal a tenté de se baser sur les cellules dormantes dans l’exécution de ses plans terroristes, mais leur démantèlement par les forces de sécurité a faussé ses calculs et ce dernier recours encore une fois à de nouvelles stratégies différentes de ceux qu’avait adoptée le groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), lorsque les cellules dormantes représentaient une réelle menace.
  •  
  • L’organisation terroriste ‘El Qaîda au Maghreb Islamique’ s’est retrouvée devant une nouvelle réalité et la nécessité de combler le grand vide provoqué par le démantèlement des cellules dormantes. Ce dernier ne trouve pas d’autres solutions que d’utiliser les nouvelles recrues pour l’exécution de ses actes terroristes. Et comme les nouvelles recrues ne possèdent pas l’expérience requise, vu leur âge (la majorité ne dépassent pas 18 ans) que l’organisation terroriste exploite à cause de leur situation sociale déplorable, e les poussant à commettre des opérations suicides.
  •  
  • Selon des investigations sécuritaires, et après l’exécution par El Qaïda d’une série d’opérations terroristes et attentats suicides qui ont touchés plusieurs sites officiels et sécuritaires au niveau des wilayas du centre, et après enquêtes et analyses effectuées sur les kamikazes, il s’est avéré que beaucoup d’entre eux consommaient de la drogue et des comprimés. Certains kamikazes étaient mis dans des voitures soudées, d’autres étaient dépressifs.
  •  
  • Ennahar/ Hadjira M.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!