AlgérieSanté & Bien-être

Dystrophie ovarienne : Quel impact sur la grossesse ? (vidéo )

Algérie – La dystrophie ovarienne ou alors le syndrome polykystique (SOPK ) est une maladie hormonale qui entraine une « infertilité » très « fréquente » chez les femmes en âge de procréer, estiment les spécialistes.

La gynécologue- obstétricienne, Mounia Meslam a donné ce vendredi à Ennhar TV quelques explications sur le sujet et comment prévenir cette pathologie.

Dr Meslam souligne que la dystrophie ovarienne est une maladie d’origine hormonal. Elle se manifeste par différents symptômes : Des règles irrégulières , peu fréquentes ou totalement absentes(aménorrhée) ou au contraire, des ménorragies (règles très abondantes), prise de poids…

Ces signes rend le « diagnostic » de la dystrophie ovarienne parfois « difficile », a t-elle détaillé.

Son implication dans l’infertilité est « fréquente » mais pas « systématique ». »Certaines femmes qui souffrent de de multiples kystes aux ovaires, sont en mesure de procréer, a t-elle fait remarquer.

 

A titre préventive , l’invité d’Ennahar TV  indique qu’il il est conseillé aux jeunes adolescentes de faire un diagnostic ( analyses, échographie ..) avant même le mariage et ce , pour éviter les risques de cette pathologie qui entraine l' »anovulation » pouvant induire à l’ »infertilité » chez les femmes .

Les jeunes filles doivent consulter une gynécologue surtout lorsqu’ elles sont atteintes de troubles du cycle menstruel, voire un cycle long allant de 35 jours à 40 jours.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close