Société

Eau potable : Plus d’efforts pour satisfaire les besoins des populations

Le Ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelouahab Nouri, a insisté, mercredi à Blida, sur la nécessité de fournir plus d’efforts afin de prendre en charge et de satisfaire les besoins de la population locale en eau potable, dans cette wilaya qui enregistre un déficit en la matière notamment durant l’été.

  Nouri qui effectuait une visite d’inspection et de travail à Blida, a indiqué que l’Etat a mobilisé une enveloppe financière de pas moins de 121 milliards de dinars pour renforcer l’alimentation en eau potable de cette wilaya, mais les résultats sur le terrain demeurent relatifs en raison de la demande sans cesse croissante sur cette ressource vitale par la population et de la vocation agricole et économique de cette wilaya.

   Le Ministre des ressources en eau a souligné la disponibilité de son département à inscrire au profit de la wilaya de nouveaux projets notamment pour la réalisation de forages afin de « résorber le déficit enregistré » et qui s’ajouteront à ceux déjà réalisés ou en cours de réalisation, à l’instar du projet de mobilisation d’un volume de 80 000 m3 d’eau à partir du système « Sahel 3 d’Alger », et qui fournit déjà 20 000 M3 d’eau destinés à l’alimentation en eau potable de 375 000 habitants du Grand Blida (constitué des communes de Ouled Yaich, Beni Mered, Blida et Bouarfa).

   Les travaux se poursuivent (pose de canalisations et réalisation de réservoirs) pour la mobilisation du volume d’eau restant destiné a cette wilaya, a-t-il ajouté.

   Par ailleurs, le ministre a insisté auprès des responsables locaux de son secteur, pour fournir plus d’efforts afin de satisfaire la demande en eau potable mais aussi pour sensibiliser les citoyens sur l’utilisation rationnelle de ce liquide vital dans l’irrigation sachant que la superficie agricole de la wilaya de Blida s’étend sur 300 000 ha.

  Le ministre qui a inspecté les projets relevant du secteur de l’environnement, a critiqué le phénomène des rejets anarchiques d’eaux usées qui sont au nombre de 75 points recensé à travers la wilaya de Blida qui ne dispose d’aucune station d’épuration (STEP), appelant à accélérer la cadence de réalisation de 7 STEP, dont celle de Beni Mered qui est en cours de réhabilitation et d’extension.

Aps

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close