En direct

Eboulement dans une mine à Tissemsilt : une délégation ministérielle sur les lieux de l'incident

Le ministre de l’Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb a dépêché une délégation ministérielle au niveau de la mine de baryte de Boukaïd (Tissemsilt), où un éboulement s’est produit mercredi dans l’une de ses galeries sans faire de victime, indique jeudi un communiqué du ministère.

« Sitôt informé de l’incident qui s’est produit dans une galerie de la mine de baryte de Boukaïd (Mont de Sidi Djaber de la commune de Bordj Bounaâma à Tissemsilt), M. Bouchouareb a dépêché une délégation ministérielle conduite par le directeur général des mines au niveau du ministère, accompagné du président du Comité de direction de l’Agence nationale des activités minières (ANAM), un organisme sous tutelle chargé notamment du contrôle et de la sécurité des activités minières », a souligné le document.

 L’éboulement dans une galerie de la mine enregistré mercredi vers 11h30 a eu lieu, d’après les premiers éléments, au cours d’une opération de nettoyage d’une trémie de soutirage effectuée dans le cadre du renouvellement du boisage de soutènement de la galerie, a précisé la même source.

 Au moment de l’incident, cinq personnes dont trois mineurs et deux nettoyeurs se trouvaient dans la galerie. Aucune victime n’est à déplorer, selon le ministère, qui ajoute que l’un des ouvriers en charge du nettoyage s’est retrouvé pris dans le tout-venant qui avait glissé.

 Cet agent a été, ensuite, « immédiatement dégagé par les éléments de la Protection civile et transféré, par précaution d’usage, vers l’établissement public hospitalier de Bordj Bounaâma où il a bénéficié d’une assistance médicale avant de quitter la structure sanitaire sans même nécessité un arrêt de travail », affirme le ministère.

Après un arrêt momentané, la mine a repris normalement son activité durant la journée du mercredi.

 Par ailleurs, les éléments de la Police des mines de l’ANAM relevant de l’antenne régionale de Tiaret, dont dépend la mine de Boukaïd, « sont sur place pour mener les enquêtes nécessaires dans pareilles situations, révèle le ministère.

 A souligner que la mine exploitée par l’entreprise publique SOMIBAR relevant de l’Entreprise nationale des produits miniers, du Groupe MANAL emploie 236 agents dont 70 mineurs. Elle spécialisée dans l’extraction de la baryte utilisée dans les forages pétroliers.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close