En direct

Echec aux plans criminels de Droudkal

  • Selon des sources d’Ennahar, les forces de sécurité filaient depuis un certain temps ce terroriste grâce à la coopération de l’émir de Katibat El Ansa « Ben Touati », plus connu sous le nom de « Amine » qui s’est rendu récemment, selon des sources officielles. Abou Khotheima, l’émir de Katibat El Feth, qui activait dans la région de Corso, Boudouaou et une partie de la ville de Boumerdès, planifiait pour commettre une opération suicide contre un centre de sûreté de la Daïra de Boumerdès par le biais d’un terroriste de la wilaya de Tizi Ouzou dont l’âge ne dépassait pas 19 ans.
  •  
  • Les forces de l’armée avec la coopération d’une brigade mobile de la police judiciaire de la wilaya ont réussi mercredi passé à tendre un piège bien ficelé à ce terroriste dans la cité Alilikia aux environs de 21H30 alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture. Ce dernier a voulu s’enfuir en usant de son arme lorsqu’il a senti qu’il était encerclé de tous les côtés. Les services de sécurité ont pu facilement le mettre hors d’état de nuire après quelques minutes d’accrochage qui a provoqué la panique au sein de la population dans cette cité qui est un centre commercial et qui connaît une grande affluence.
  •  
  • Ledit terroriste aurait, selon nos sources, reçu une somme d’argent d’une personne. Ces mêmes sources n’ont rien divulgué sur les objets récupérés dans la voiture du terroriste qui est originaire de la Cité « Haouche El Mabrouk » dans la commune de Corso, né en 1977. Avant de rejoindre les groupes terroristes, ce dernier était membre d’une mafia du sable des plages et rivières de la wilaya.
  •  
  • Le terroriste est l’un des émirs qui ont reçu une formation et un stage sur la fabrication de missiles sur ordre de l’émir national de l’organisation armée « Mosaab Abdelouadoud ». La formation est effectuée dans un atelier secret dans les forêts de Tizi Ouzou et dont l’objectif est de faire sauter l’aéroport international  Houari Boumediene et le port d’Alger en 2007 mais la reddition d’un terroriste appartenant à Katibat En Feth la même année a évité la catastrophe après que les forces de l’armée aient bombardé l’atelier.
  •  
  • Ennahar/ Z. T

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!