En direct

Education : Les meilleures méthodes pour rattraper les cours perdus

Une commission chargée de dégager les "meilleurs méthodes" pour rattraper les cours perdus suite à la grève dans le secteur de l’éducation a été installée par le ministère de l’Education nationale, indique jeudi un communiqué du ministère. "La commission entamera sa mission au début de la semaine prochaine" pour dégager les meilleures méthodes de rattrapage des cours en tenant compte de l’état d’avancement des cours au niveau de chaque wilaya, voire chaque établissement, et faire en sorte que l’élève ne soit pas perturbé" , précise la même source. Selon le communiqué, "une fois le travail de la commission achevé, une circulaire sera élaborée sur la base de ses recommandations et transmise à l’ensemble des directions de l’éducation pour application". Le ministère a noté avec "satisfaction" la reprise des cours exprimant son souci de voir un "nombre important" d’élèves passer leur année scolaire avec succès notamment ceux des classes d’examen, ajoute la même source. Par ailleurs la tutelle "ne ménagera aucun effort pour réunir les conditions favorables qui permettent aux élèves de préparer et passer leurs examens le plus normalement possible". Trois syndicats du secteur de l’éducation avaient lancé un mouvement de grève depuis plus de trois semaines pour revendiquer la révision du statut particulier notamment le volet relatif à la promotion et la formation. Il s’agit de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST) et du syndicat national autonome des professeurs du secondaire et du technique (SNAPEST). Les syndicats ont décidé de reprendre les cours mardi pour l’UNPEF et jeudi pour le CNAPEST. Le SNAPEST tranchera la question ce jeudi. La décision d’arrêter la grève a été prise suite à des négociations entre les syndicats concernés et la direction de la Fonction publique habilité à examiner les revendications. La rencontre a débouché sur l’acceptation de la majorité des revendications dont la promotion des enseignants des premier et deuxième paliers au grade d’enseignant formateur.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *