AlgérieSociété

Effondrement d’une passerelle à Boumerdes : Trois morts, des dysfonctionnements multiples et… silence radio des autorités !

Algérie – 24h après la tragédie qui aura fait trois morts. Outre qu’aucun officiel n’était sur place à Boumerdes, ce lundi matin, aucune communication n’a été faite sur les suites réservées à ce grave dysfonctionnement à dimension multiples.

Une passerelle, fragilisée par un accident survenu la veille du drame, s’effondre. Des panneaux d’indications inexistants. Trois morts. Et rien. Personne pour répondre de ses actes. Aucune responsabilité définie.

Des questions pourtant se posent. Et des réponses doivent être données aux familles qui pleurent leurs proches partis par la cause de négligences. Ces négligences qui tuent et qui continueront à tuer, tant que personne n’est responsable. Tant que le laxisme continuera à être un mode de gestion.

Lire aussi : Boumerdes: Deux morts et un blessé après l’effondrement d’une passerelle (vidéo)

Hammadi en deuil, ce lundi matin

Hammadi, cette petite commune de Khemis El-Khechna (Est de Boumerdes) était, ce lundi matin, en deuil.

Rappelons qu’une passerelle s’est effondrée, hier dimanche, peu avant midi, sur deux véhicules (un bus et une voiture).

Selon des sources concordantes, cette passerelle a cédé après avoir été percutée par un élévateur installé sur un camion. Le conducteur n’aurait pas rétracté le bras articulé qui a heurté la passerelle de plein fouet.

Plusieurs témoignages d’automobilistes fréquentant l’autoroute Est-Ouest indiquent  qu’« aucune plaque ne limite la hauteur. Et aucune indication ne signale l’existence d’une passerelle à cet endroit ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close