Monde

Egypte : arrestation d’un universitaire condamné à mort par contumace

   Abdallah Hassan Barakat, un ancien universitaire du prestigieux centre d’études islamiques al-Azhar, a été arrêté à un poste de contrôle au Caire, selon l’agence officielle Mena. 

   Il se trouvait dans une voiture avec son fils et deux de ses frères, ont précisé Mena et plusieurs journaux égyptiens. 

   M. Barakat avait été condamné à mort par contumace avec neuf autres personnes le 7 juin dans le cadre du procès du guide spirituel des Frères musulmans, Mohamed Badie, et de 37 coaccusés, jugés pour avoir incité aux violences ayant fait deux morts en 2013 à Qalioub, dans le delta du Nil.

   Le verdict contre M. Badie et ses 37 coaccusés, ainsi que la confirmation des 10 condamnations à la peine capitale, sont attendus le 5 juillet. 

   Suite à son arrestation, M. Barakat sera rejugé lors d’un nouveau procès, conformément à la loi égyptienne. 

   Par ailleurs, 22 autres membres des Frères musulmans en fuite et recherchés dans le cadre de plusieurs procès ont été arrêtés samedi, selon des responsables de la sécurité. 

   Depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, les autorités mènent une sanglante répression contre ses partisans.

   Plus de 1.400 d’entre eux ont été tués après sa destitution, plus de 15.000 Frères musulmans emprisonnés, et des centaines condamnés à la peine de mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes.

   L’ex-chef de l’armée, Abdel Fattah al-Sissi, architecte de l’éviction de M. Morsi, est devenu président du pays après avoir remporté fin mai l’élection présidentielle avec 96,9% des voix.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!