Monde

Le ministre égyptien de la Justice démis après des propos sur le prophète

 Le ministre égyptien de la Justice, Ahmed el-Zind, a été démis de ses fonctions suite à des déclarations jugées hostiles envers le prophète. Ce dernier a affirmé qu’il serait prêt à emprisonner même “un prophète”, a annoncé le bureau du Premier ministre égyptien dans un communiqué.

Lors de son passage à la télévision vendredi soir, le ministre Ahmed el-Zind avait répondu à un présentateur de télévision qui lui demandait s’il serait prêt à faire emprisonner sept journalistes l’ayant diffamé: “Même s’il s’agissait d’un prophète, la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui”, une révérence qui ne se réfère qu’au Prophète Mohammed.

Ces propos ont une vive polémique en Égypte. Al-Azhar avait même publié un communiqué appelant au respect du nom du prophète.

La décision de limogeage a été annoncée par communiqué du bureau du Premier ministre, Chérif Ismaïl.

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *