Monde

Egypte: Pas moins de 40 islamistes renvoyés devant un tribunal militaire

Le parquet égyptien a annoncé samedi avoir renvoyé devant un tribunal militaire au moins 38 islamistes présumés, dont un influent responsable religieux en exil, les accusant d’avoir formé des cellules d’activistes à l’origine de la mort d’un policier.

   Parmi les suspects 35 ont été arrêtés, précise le communiqué, qui accuse des cadres des Frères musulmans, la confrérie de l’ex-président Mohamed Morsi, destitué par l’armée en juillet 2013, de les avoir poussé à commettre des attaques. Deux chefs de la confrérie figurent parmi les suspects, est-il encore écrit.

   En outre, le célèbre prédicateur islamiste Youssef al-Qaradaoui, installé au Qatar, et deux autres suspects également exilé à l’étranger seront jugés par contumace.
   Ils sont accusés d’avoir ordonné ou commis plusieurs attentats à la bombe au Caire et d’être impliqués dans l’assassinat d’un colonel de police en avril.

   Selon les autorités, des centaines de policiers et soldats ont été tués ces deux dernières années, principalement dans la péninsule désertique du Sinaï, dans l’Est.

Afp 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!