Monde

Egypte: peines de mort confirmées pour le meurtre du garde d'un juge de Morsi

 La justice égyptienne a confirmé lundi neuf peines de mort prononcées pour le meurtre d’un policier chargé d’assurer la sécurité d’un magistrat ayant jugé le président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l’armée en 2013.

 Le tribunal de Mansoura, à une centaine de kilomètres au nord du Caire, a confirmé les peines prononcées le 9 juillet pour le meurtre du sergent Abdallah Metwally, abattu par balles en février 2014.
 Ce dernier faisait partie de l’équipe en charge de la protection du domicile d’un juge qui siégeait dans les procès de M. Morsi pour “évasion de prison” et “espionnage”.
Dix personnes avaient initialement été condamnées à la peine capitale dans cette affaire, mais l’une d’elles a vu sa peine commuée à la prison à vie.

 Les autorités sont accusées de mener une répression implacable contre les pro-Morsi qui a fait plus de 1.400 morts tandis que des dizaines de milliers d’entre eux étaient arrêtés et des centaines condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs. M. Morsi a lui-même été condamné à mort.

La Cour de cassation a cependant annulé des dizaines de ces peines capitales.

Dans le même temps, des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attentats perpétrés par des groupes jihadistes.

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *