En direct

Egypte: un conseiller du président Morsi démissionne

Un conseiller du président islamiste  Mohamed Morsi a présenté sa démission pour protester contre la gestion actuelle  de l’Etat et "l’échec" du gouvernement, ont annoncé mardi des médias locaux.    "Mohamed Fouad Gadallah, conseiller du président pour les affaires  juridiques, démissionne", a indiqué la télévision publique Nile News.    "La présidence étudie la démission présentée par Mohamed Fouad Gadallah au  président de la République lundi", a rapporté de son côté l’agence officielle  Mena, citant un porte-parole de la présidence.    D’après le site du quotidien indépendant Al-Masri Al-Yom, qui publie sa  lettre de démission, M. Gadallah proteste contre "l’absence d’une vision claire  pour la gestion de l’Etat" et le fait que le gouvernement soit toujours en  place "malgré son échec politique, économique et sécuritaire".    M. Gadallah dénonce aussi dans sa lettre "le monopole d’un seul courant sur  la période de transition", à savoir les Frères musulmans dont est issu le  président Morsi, ainsi que "les tentatives d’assassinat du pouvoir judiciaire  et d’en finir avec son indépendance".    Selon des sources parlementaires, un projet de loi modifiant la législation  régissant le pouvoir judiciaire et prévoyant notamment de baisser l’âge de la  retraite des juges de 70 à 60 ans doit être discuté au Conseil consultatif  dominé par les islamistes, qui assume le pouvoir législatif en attendant  l’élection d’une nouvelle Assemblée.    Le Front du salut national (FSN), la principale coalition de l’opposition,  a appelé à manifester contre ce projet qui vise, d’après certains magistrats, à  mettre à l’écart les juges ayant déjà prononcé des arrêts contre les décisions  du président Morsi.    La démission de M. Gadallah intervient deux jours après celle du ministre  de la Justice Ahmed Mekki, qui s’est déclaré publiquement contre le projet de  loi. M. Mekki était donné sur le départ par les médias avant un prochain  remaniement ministériel annoncé par M. Morsi mais dont la date exacte n’est pas  encore connue. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close