Monde

Egypte/Gaza: 55 blessés dans des heurts entre policiers et pro-palestiniens

  •    Quarante des 520 militants, qui manifestaient contre une décision de l’Egypte de faire transiter une partie de leurs camions par Israël avant Gaza, ont été blessés, a-t-on appris auprès des militants.
  •  
  •    Quinze policiers ont également atteints, ont indiqué à l’AFP des sources médicale.
  •  
  •    Les militants protestaient contre la décision de l’Egypte de ne laisser passer que 139 des 198 camions et voitures chargés de nourriture et de matériel médical par le terminal de Rafah, à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza, et de faire transiter les 59 véhicules restants par Al-Oja, à la frontière entre l’Egypte et Israël.
  •  
  •    Les activistes, membres d’un convoi d’aide pour Gaza dont fait partie le député britannique George Galloway, ont cassé la grille du port d’Al-Arich et bloqué ses deux entrées avec des véhicules.
  •  
  •    Les forces de l’ordre ont alors utilisé des canons à eau pour les contraindre à rentrer dans l’enceinte du port. Les manifestants ont répondu en lançant des pierres sur la police, qui a à son tour répliqué par des jets de pierres et des coups de matraque.
  •  
  •    Dans la nuit de mardi à mercredi, les manifestants étaient retranchés dans le port, encerclé par des centaines de policiers, selon un correspondant de l’AFP.
  •  
  •    M. Galloway et une délégation du parlement turc ont discuté dans la journée de la question du passage des camions par Israël avec les autorités égyptiennes, mais les pourparlers ont échoué.
  •  
  •    Le convoi, bloqué pendant plusieurs jours en Jordanie, était arrivé lundi à Al-Arich, après avoir transité par la Syrie.
  •  
  •    Ses responsables voulaient entrer en Egypte par le port de Noueiba, sur la mer Rouge, mais Le Caire stipulait que toute aide pour Gaza devait entrer en Egypte par Al-Arich.
  •  
  •    Le gouvernement égyptien avait accusé les membres de ce convoi de chercher à embarrasser l’Egypte, qui refuse de laisser ouvert durablement le terminal frontalier de Rafah depuis que le mouvement islamiste palestinien Hamas a pris le pouvoir en 2007 à Gaza.
  •  
  •    Les organisateurs de ce convoi ont expliqué lundi dans un communiqué que leur but initial était d’entrer dans la bande de Gaza le 27 décembre, pour le premier anniversaire de l’offensive israélienne qui a fait plus de 1.400 morts côté palestinien.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!