Monde

El Assad veut coopérer avec Obama au Proche-Orient

  •    "Nous voudrions bien contribuer à stabiliser la région (Proche-Orient). Mais nous devons être impliqués et ne plus être isolés comme (nous l’étions) jusqu’à présent", a dit le président syrien. "Nous sommes prêts à toute forme de coopération qui puisse être utile aussi aux relations des Etats-Unis avec d’autres pays."
  •  
  •    Il a appelé le nouveau gouvernement américain à "s’engager de manière sérieuse dans le processus de paix" au Proche-Orient. "Nous devons l’aider dans cette tâche, ensemble avec les Européens", a dit Bachar al-Assad, dans l’édition du Spiegel à paraître lundi.
  •  
  •    Le président syrien a néanmoins souligné qu’il ne se laisserait pas "dicter" ses relations avec le Hamas – dont plusieurs dirigeants sont hébergés par la Syrie -, le Hezbollah et l’Iran. "Des bonnes relations avec Washington ne sauraient signifier de mauvaises relations avec Téhéran", a-t-il dit.
  •  
  •    Par ailleurs, le président Assad a expliqué avoir "un plan de paix" pour régler la crise actuelle à Gaza. "D’abord les armes doivent se taire, et cela de chaque côté et au même moment. Et dans les 48 heures suivantes, au plus tard dans les quatre jours, les Israéliens devront se retirer de toute la bande de Gaza", a expliqué le président.
  •  
  •    Il a aussi plaidé pour "un rôle plus important" de l’Allemagne sur la scène diplomatique au Proche-Orient. Le "ministre des Affaires étrangères (Frank-Walter Steinmeier) est actif dans la région mais n’est pas encore venu à Damas. Nous serions contents de le voir ici et (de voir) les Allemands jouer de manière générale un rôle plus important", a dit le président syrien.
  •    
  • Ennahronline/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!