En direct

El Qaïda et la fetwa de la généralisation de la apostasie « Ridda »

C’est la première fois que les groupes terroristes se servent de cette fetwa dans le but d’intensifier les actes terroristes et avoir un écho médiatique qui les rendrait au devant de la scène après la série d’échecs essuyés face aux forces de sécurité.

 

Les actes terroristes commis par les groupes d’El Qaïda au Maghreb Islamique dans les régions de Tizi Ouzou, Jijel et Tébessa montrent l’adoption par Droukdal de la ligne du GIA en s’attaquant aux civils quittant ainsi la politique salafiste du GSPC au début de ses activités armées. C’est la preuve de la domination du courrant issu de la mouvance salafiste, vu le nombre de victimes civiles des attaques terroristes.

 

Lors de l’attentat terroriste de Tébessa, une femme et son enfant ont été tués par l’explosion d’une bombe après cette famille leurs ait fourni de la nourriture et un gîte. A Tizi Ouzou, les terroristes ont brûlé un bus de transport scolaire pour les écoliers du primaire.

09 civils, travaillant pour la société Spas ont été tués hier soir à Jijel.

 

Droukdal avait dans un temps menacé les civils des conséquences de leurs collaborations avec les services de sécurité. Celui-ci avait déclaré qu’il tuerait toute personne ayant des relations avec les éléments des forces de sécurité.

 

Les groupes terroristes essayent de couvrir leurs échecs et leurs faiblesse en s’attaquant aux civils dépourvu de tout moyens de défense, étant des cibles faciles. Ces opérations interviennent suite aux instructions données par l’émir national de l’organisation terroriste « El Qaïda au Maghreb Islamique » Abou Mosaâb Abdelouadoud, alias Abdelmalek Droukdal, aux différentes Saryates et Katibates activant dans les régions où se base l’organisation.

 

Plus de 40 terroristes seraient prêts à quitter les activités terroristes dans la région de Boumerdès. Ils n’attendent que le feu vert des autorités pour qu’ils puissent bénéficier des lois de la charte pour la réconciliation nationale.

 

Par ailleurs, l’organisation terroriste qui oriente ses attaques vers les civils en suivant la fetwa qui autorise de ne faire aucune distinction entre les citoyens civils ou militaires, démontre la déroute de Droudkal et son incapacité à atteindre les objectifs importants, après le resserrement de l’étau autour de ses groupes et leurs isolement.

 

Ennahar/ Dalila B.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *